Quelles motivations pour votre reconversion professionnelle : savoir-faire ou aimer-faire ?
21 juin 2022

7 conseils pour réussir sa reconversion professionnelle et changer de vie !

Ça y est, c’est décidé : vous ne supportez vraiment plus votre travail actuel et vous allez changer de job demain !

Euh… Vous êtes sûre ?

Quelles que soient les raisons qui vous poussent à vouloir changer de job, un tel changement ne s’improvise pas et nécessite souvent du temps. C’est d’ailleurs mon premier conseil : prenez votre temps !

Les conseils que je vous propose ne sont pas linéaires et plusieurs points se font en parallèle. L'ordre que j'ai choisi pour vous les présenter n'a pas d'importance.

Prenez votre temps et soyez patiente.

Une reconversion professionnelle réussie est une course de fond, pas un sprint !

Une reconversion professionnelle a des impacts à beaucoup de niveaux et il convient de ne pas tout lâcher sur un coup de tête. De l’idée de départ (à supposer que vous en ayez une, nous verrons cela un peu plus loin) à la concrétisation il peut s’écouler plusieurs années, surtout si votre projet de reconversion nécessite d’acquérir de nouvelles compétences.

Comme nous le verrons dans la suite de cet article, il y a des étapes qui demandent de la réflexion, d’autres qui impliquent d’autres personnes et de recueillir des informations. Tout cela demande du temps et de la patience.

 

Mais au fait, pourquoi voulez-vous changer de boulot ?

Quand on en arrive à vouloir changer de boulot, c’est qu’il y a des motifs d’insatisfaction voire de frustration.

Avez-vous pris le temps de réfléchir vraiment à ces motifs ?

Cette étape préliminaire est primordiale car selon les raisons qui vous poussent à envisager un nouveau projet professionnel, les réponses à apporter seront différentes.

Voici quelques exemples pour illustrer ces différences.

  • Vous vous ennuyez et vous tournez en rond. Il semblerait que vous ayez besoin de nouveauté, de défis. C’est un élément indispensable à prendre en compte dans votre réflexion. Et si vous ne le faites pas, il est fort probable que vos motifs d’insatisfaction soient de retour quelques années (voire quelque mois) plus tard.
  • Vous ne supportez plus votre chef / vos collègues. Et si le problème n’était pas tant votre travail mais les personnes avec qui vous travaillez ? Si vous avez des relations tendues avec certaines personnalités, changer de poste ou d’entreprise ne résoudra pas le problème. Vous risquez même de retrouver le même genre de personnes ailleurs et le changement n’aura servi à rien ☹
  • Vous n’êtes plus en phase avec le fonctionnement et les valeurs de votre entreprise actuelle. Trop de réunions inutiles, des décisions qui ne se prennent jamais, performance à outrance aux dépends du lien humain… Dans ce cas, votre recherche s’orientera sans doute vers une entreprise libérée, voire l’entrepreunariat qui vous permettrait de retrouver de l’autonomie dans votre travail.
  • Vous n’avez pas la reconnaissance que vous méritez. Ce point-là rejoint le 2ème exemple : le problème ne vient pas du travail à proprement parler mais de l’entourage. Il convient alors d’apprendre à ne plus attendre la reconnaissance de l’extérieur. Travailler sur votre estime de vous est la solution à votre frustration.

 

Et votre mère, elle en dit quoi de votre projet ?

(Vous pouvez remplacer mère par meilleur amie / conjoint / enfants) 

Le point que je veux mettre en avant ici est que le soutien de votre entourage est essentiel à la réussite de votre projet d’évolution. Au risque de me répéter, une reconversion professionnelle est un projet au long cours. Alors autant ne pas être isolée pendant ce périple.

Mais attention : choisissez bien les personnes dont vous allez vous entourer !

Car vous le constaterez vite, l’entourage peut aussi être une source de stress et de découragement. Qui n’a pas connu (subi ?) les bons conseils de sa meilleure amie, les avis éclairés de sa voisine ou pire encore les jugements définitifs de tante Yvonne : « de toute manière, ton idée ne marchera jamais ! » Bref, en plus de gérer vos propres peurs, vous aurez à vous protéger de celles des autres (ou de leur jalousie).

Avant de vous lancer corps et âme, faites donc une liste de personnes ressource sur lesquelles vous pouvez vous appuyer. Pensez aux personnes dont vous appréciez l’écoute, celles qui vous ont prodigué de bons conseils, celles avec qui vous pouvez partager vos émotions, celles qui vous redonnent le moral…

 

Mais au fond, qu’est-ce que vous vraiment envie de faire ?

Ici, on arrive au cœur du sujet ! Après avoir analysé les raisons de votre insatisfaction, il est temps de mettre en lumière vos envies. Eh oui, j’ai bien dit envies mais j’aurais pu dire besoins (au sens de la CNV).

Il s’agit de lister tout ce que vous aimez faire dans le domaine professionnel mais aussi dans vos loisirs. Ne vous limitez surtout pas, votre futur métier vous sera peut-être inspiré par une activité que vous faisiez quand vous étiez petite ou par une compétence que vous n’exploitiez pas (ou peu) dans vos précédents métiers.

Au-delà de ces « aimer-faire » tellement important pour maintenir votre énergie et votre motivation (lire aussi Quelles motivations pour votre reconversion professionnelle : savoir-faire ou aimer-faire ? ), réfléchissez également à l’environnement idéal, aux personnes avec qui vous aimeriez travailler.

Quel chemin prendre ? C'est un moment crucial du projet de reconversion.

Faites-vous accompagner par un spécialiste du sujet. 

Vous viendrait-il à l’idée de partir faire le tour de monde en bateau avec votre bon ami qui a quelques heures de navigation à son actif ? Eh bien si l’on considère la reconversion professionnelle comme une course au long cours, mieux vaut faire appel à un professionnel pour vous accompagner.

J’ai déjà mentionné l’importance d’être bien entourée par ses proches. Cependant, vos proches peuvent manquer de neutralité et vouloir vous protéger. Avec un professionnel de l’accompagnement, vous aurez une écoute neutre et un questionnement confrontant qui vous permettront d’avancer plus vite et plus efficacement.

Cet accompagnement peut prendre plusieurs formes.

  • Bilan de compétences pour vous aider à voir clair sur vos atouts et définir les grandes étapes de votre projet.
  • Coaching individuel pour répondre à des points spécifiques : élargir votre champ des possibles, travailler sur vos freins ou votre posture relationnelle, booster votre confiance, mieux gérer vos émotions et votre stress…

 

Enquête métier. Concrètement, il consiste en quoi mon boulot idéal ?

Super, vous avez identifié le métier de vos rêves ! Mais connaissez-vous vraiment les conditions de travail de ce métier, les actions quotidiennes auxquelles on ne pense pas forcément ?

D’où l’importance de faire, a minima, une enquête métier. Contactez quelques professionnels et interrogez-les sur la réalité de leur métier. Ou mieux, si cela est possible, faites un « stage d’immersion » de quelques jours.Cela vous permettra de valider votre projet ou d’y apporter des modifications. Et surtout, cela vous évitera la déception, voire la désillusion d’un métier idéalisé.

 

Comment allez-vous financer votre projet de reconversion ?

Vivre d’amour et d’eau fraîche c’est bien, mais est-ce suffisant ?

L’aspect financier est souvent un frein à la reconversion, et encore plus souvent c’est celui qui génère le plus de peurs. Il est donc indispensable de bien penser à la question quand vous décidez d’entamer une démarche de reconversion.

Si vous envisagez de changer pour un emploi salarié, ce frein sera moins important mais je vous recommande d’anticiper tout de même une éventuelle baisse de revenus.

C’est surtout si vous envisagez de faire une formation longue (qu’il faudra d’ailleurs elle-même certainement financer) ou de vous mettre à votre compte (votre activité ne générera pas de revenus suffisant pour vous rémunérer dans les premiers mois / années) que le besoin de financement est vraiment à étudier de près, et ce, dès les premières réflexions. En effet, si vous avancez à pas de géant sur l’élaboration de votre projet en négligeant l’aspect finance, vous risquez d’être terriblement frustré lorsque vous en viendrez à aborder ce point.

J’écrirai très prochainement un article détaillé sur les différentes possibilités de financer tout ou partie de votre projet de reconversion.

En plus du financement de la reconversion elle-même, je vous recommande aussi d’évaluer le budget qui vous permettra de vivre la vie que vous désirez mener une fois votre projet abouti. Souvent, un changement d’orientation professionnelle s’accompagne d’un changement de mode de vie.

D’expérience, je sais que certaines dépenses peuvent diminuer voire disparaître quand on a une activité professionnelle enrichissante. Je pense notamment aux achats compulsifs que l’on peut faire quand on a un job bien payé mais bien frustrant. Alors oui, adieu la petite robe de marque ou le collier trop beau qu’il vous faut absolument pour apporter un peu de gaité à votre quotidien.

Aller plus loin

Vous avez un projet de reconversion professionnelle ? Vous souhaitez une vie professionnelle alignée avec vos envies et aspirations ?

Pensez au coaching ! Pour tous renseignements, contactez votre jardinière des potentiels ou prenez rendez-vous pour un entretien découverte gratuit

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.