Lâcher-prise, oui ! Mais pour attraper quoi ?
1 mai 2019

Faites-vous confiance : osez y aller !

Confiance en soi

J'y vais ou j'y vais pas ?

J'y vais ou j'y vais pas ?

Nous avons tous des blocages, des appréhensions voire des peurs qui nous empêchent de nous lancer, d'oser. Et d'autres fois, nous nous surprenons nous-même à faire des choses incroyables !

Alors pourquoi parfois j'y vais alors que d'autres fois je n'ose pas ? C'est souvent liés à nos expériences passées : un essai couronné de succès et voilà que des ailes nous poussent dans le dos ; une tentative échouée, ce sont des boulets à nos chevilles. Je pourrais développer plus en continuant à me demander pourquoi. Pourquoi n'ai-je pas osé ? Pourquoi je n'y suis pas arrivé ? Pourquoi, pourquoi ? Et pourquoi aller chercher dans le passé les raisons de mes blocages ? Cela ne va pas m'aider à oser plus dans le présent, au contraire même !

Allez, je vous livre un de mes petits secrets...

Pourquoi ou comment ?

Depuis que j'ai arrêté de me demander pourquoi je n'avais pas fait telle ou telle chose pour chercher à savoir comment je pouvais m'y prendre aujourd'hui pour oser le faire demain, j'ai vu un réel changement dans ma vie.

En effet, changer les pourquoi en comment permet d'orienter notre cerveau vers la recherche de solutions plutôt que la recherche d'explications. Et comme notre cerveau adore trouver des réponses, alors autant lui poser les bonnes questions ! Les pourquoi ont tendance à nous ramener dans le passé (et le passé étant passé, à quoi cela sert-il de ruminer ?) alors que les comment nous propulsent vers l'avenir. Et c'est beaucoup plus motivant et productif pour dépasser nos appréhensions de trouver des solutions, de nouvelles façons de faire plutôt que de chercher à comprendre ce qu'il s'est passé !

Écouter ses élans !

Une autre chose que j'ai envie de partager : se reconnecter à sa spontanéité est aussi un excellent moyen de renouer avec l'envie d'y aller. N'avez-vous jamais vécu des moments où une impulsion, une envie vous sont venues et que vous avez réprimé ces élans parce que :

• ça ne se fait pas
• je vais être ridicule
• je n'ai pas le temps
• je ne suis pas assez compétent.e.
• je suis trop timide
• je suis trop petit.e.
• je suis trop grand.e.
• ...

Je pourrais poursuivre cette liste presque à l'infini tellement nous avons des facilités à nous trouver des prétextes de ne pas faire certaines choses, au risque de passer à côté de belles opportunités et ainsi de nous priver de la satisfaction d'avoir tenter quelque chose de nouveau, de différent.

Alors comment faire pour se reconnecter à sa spontanéité ? (et pas pourquoi se reconnecter ? :-) ). Je partage quelques techniques qui fonctionnent pour moi, ce qui ne dit que cela fonctionnera pour vous (je n'assure pas le service après-vente !).

Comment faire ?

La pratique de l'improvisation : à force de s'entraîner à ne pas tout maîtriser (voire à ne rien contrôler), il m'est aujourd'hui beaucoup plus facile de me lancer même si je n'ai pas toutes les informations qu'auparavant j'aurais jugé nécessaire. Cette pratique permet justement de réaliser très concrètement que je peux y aller parce que je ne suis pas seule sur scène, parce que les idées viennent d'elles-mêmes si j'écoute ce qu'il se passe autour de moi.

La Communication Non Violente : en nous apprenant à être à l'écoute de nos sentiments et de nos besoins, la CNV permet aussi de retrouver de la spontanéité et de se reconnecter à ce qui est important pour soi. Comme le dit si bien Thomas d'Ansembourg : cessez d'être gentil, soyez vrai. Et retrouver au passage votre spontanéité !

Une dernière technique que je pratique régulièrement pour de petites choses : si je me rends compte que je me censure (oh non, tu ne peux pas rentrer dans cette boutique, ce n'est pas pour toi), eh bien, je me "force" à suivre mon premier élan !

Et puis allez, une dernière confidence : avec l'âge, j'ai appris à me détacher du regard des autres. Très utile pour oser !

Et vous, comment faites-vous pour oser ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *