Pourquoi faire un bilan de compétences ?
20 octobre 2022

Les acteurs de la reconversion professionnelle : comment s’y retrouver ?

Depuis que j’accompagne des femmes dans leur projet d’évolution professionnelle, je me suis rendu compte que c’est un peu la jungle pour se retrouver parmi les différents dispositifs et organismes qui peuvent les soutenir dans leur projet.

Cette impression s’est confirmée la semaine dernière quand j’ai participé à la journée nationale de la reconversion professionnelle. J’y allais en curieuse, pour mieux connaître l’offre de certains organismes mais beaucoup de participant.es découvraient les différentes aides/dispositifs existants. Ce qui m’a frappé, c’est la complexité des dispositifs et surtout les subtilités d’accès à ces nombreuses ressources en fonction de son statut.

D’où l’envie d’écrire cet article pour clarifier cette jungle ! Dans une première partie, je vous présenterai les organismes qui peuvent vous conseiller et vous orienter, puis je listerai les organismes susceptibles de financer tout ou partie de vos formations.

Conseil et orientation

Le Conseil en Evolution Professionnelle (CEP)

Le CEP est un service public gratuit et personnalisé proposé à toute personne souhaitant faire le point sur sa situation professionnelle. Ce dispositif d'accompagnement permet d'établir un projet d'évolution professionnelle (reconversion, reprise ou création d'activité...), de trouver la formation la plus adaptée à vos besoins ou encore d’identifier les aides financières possibles selon votre situation.

Le CEP s’adresse à tous les actifs : salariés du secteurs privé, travailleurs indépendants (profession libérale, auto-entrepreneur, artisan), personnes en recherche d’emploi, agent du secteur public.

Selon votre situation personnelle, il y a un CEP dédié. Par exemple pour les cadres du secteur privé, c’est l’APEC qui joue ce rôle.

Enfin, point important, le CEP est le dispositif qui va vous accompagner pour monter votre dossier de démission pour reconversion et pouvoir ainsi démissionner tout en ayant droit aux indemnités chômage. Je vous parle de ce dispositif un peu plus bas.

Les consultants en Bilan de Compétences

Que ce soit pour faire le point sur votre carrière ou trouver votre nouvelle voie, faire appel à un consultant en Bilan de Compétences est quasiment un point obligé dans une démarche d’évolution professionnelle.

Grâce à un Bilan de compétences, vous aurez :

  • une vision claire de vos compétences et aptitudes professionnelles
  • un plan d’action avec des objectifs définis dans le temps

L’offre de Bilan de Compétences est très riche : une recherche google "bilan de compétences lyon" donne plus de 3 000 000 résultats !

Vous n’aurez que l’embarras du choix… A vous de voir si vous souhaitez une formule bien éprouvée mais standardisé ou une approche plus individualisée.

Pour ma part, je mets beaucoup l’accent sur vos motivations profondes pour vous aider à identifier les caractéristiques principales de votre futur métier (voir mon article Quelles motivations pour votre reconversion professionnelle : savoir-faire ou aimer-faire ?)

 

Les coach professionnels

Je ne le dirai jamais assez : un projet de reconversion se prépare et doit être bien réfléchi !

Entre savoir que votre boulot actuel ne vous convient plus et avoir une idée précise de reconversion et la motivation nécessaire pour aller au bout de votre projet, il y un monde…

L’accompagnement par un coach est complémentaire de celui apporté par le CEP car vous allez effectuer un travail en profondeur notamment sur :

  • vos valeurs et vos motivations : qu’est-ce qui est important pour vous, qu’est-ce qui vous donne de l’énergie et au contraire ce qui vous en pompe,
  • vos freins et vos croyances limitantes : qu’est-ce qui vous empêche d’avancer, d’avoir confiance en vous,
  • vous-même : quels sont vos modes de fonctionnement, ceux qui vous boostent et ceux qui vous limitent.

 

Associations et autres organismes

De nombreuses associations et organismes de formation se sont spécialisés dans l’accompagnement à la reconversion professionnelle, qu’elle soit subie (suite à un licenciement notamment) ou voulue. J’en liste ici quelques-uns que je connais sur Lyon

Forces Femmes

Force Femmes est une association reconnue d’intérêt général qui accompagne gratuitement les femmes de plus de 45 ans.

L’accompagnement proposé par Force Femmes est un accompagnement spécifique, individualisé et personnalisé pour les femmes de plus de 45 ans au chômage qui souhaitent retrouver un emploi ou créer leur entreprise.

Ressort

Ressort est une association qui accueille et accompagne des cadres et jeunes diplômés hors de l’emploi pour les aider à rebondir, les amener à prendre conscience de leur potentiel et de leurs talents.

La durée moyenne de retour à l’emploi est de 7,5 mois pour 80% des 130 personnes accompagnées chaque année.

Ressort propose des parcours d’accompagnement sur mesure comprenant du développement personnel, une réflexion de fond sur le projet professionnel, un accompagnement hebdomadaire individuel et collectif, une aide au développement d’un réseau.

Espace Emploi Agirc-Arrco

L’espace emploi Agirc-Arrco Lyon est une association loi 1901 fondée par les caisses de retraite des régimes Agirc-Arrco. Elle s’adresse donc aux personnes qui dépendent ces caisses de retraite complémentaire et propose un suivi personnalisé, des accompagnements collectifs sous forme d’ateliers thématiques ainsi qu’un suivi social si nécessaire.

J’ai le plaisir d’animer un atelier de sensibilisation à la Communication Non Violente pour Espace emploi !

Co-Naissances

Co Naissances, organisme de formation et centre de bilans de compétences, propose des parcours combinant ateliers collectifs et coachings individuels.

Ces parcours s’adressent à toutes les personnes qui souhaitent mettre plus de cohérence entre ce qu’elles sont profondément et ce qu’elles font professionnellement.

Financement de votre formation

L’aspect financier est souvent un frein à la reconversion : comment financer la formation de vos rêves, comment subvenir à vos besoins si vous faites une formation longue après avoir quitté votre job actuel … ?

Transition Pro et le Projet de Transition Professionnelle

Anciennement connu sous le nom de Fongécif, Transition Pro est le seul organisme habilité à financer les reconversions professionnelles des salariés du privé.

Le Projet de Transition Professionnelle (PTP, ex Congé Individuel de Formation) est le dispositif vous permettant de financer une formation tout en étant encore salarié. Pour en bénéficier, vous devez être salarié au moment de la demande et avoir l’accord de votre employeur.

Transition Pro vous accompagne pour le montage de votre projet en validant notamment que votre dossier réponde aux critères principaux d’évaluation :

  • la cohérence de votre projet par rapport à votre expérience,
  • choix de la formation la plus adaptée,
  • perspective d’emploi à l’issue de la formation

Très intéressant sur le papier, ce dispositif est tout de même limité car soumis à des critères d’éligibilité stricts : votre dossier a peu de chance d’être validé si vous ne répondez pas aux priorités de financement définies par France Compétences.

Par exemple, être ouvrier ou employé avec un diplôme de niveau 3 (CAP ou BEP) ou inférieur vous donnera 5 points sur 20 ; être salarié d’une entreprise de moins de 50 salariés comptera pour 1 point ; avoir un projet qui vise un métier à fortes perspectives d’emploi ou un métier émergent, vous apportera 3 points (pour information, la liste des métiers prioritaires pour l’Ile de France est consultable ici).

Donc, si vous êtes cadre dans une PME ou un grand groupe et que vous visez un métier non prioritaire, votre dossier a peu de chance d’être validé. Il est donc indispensable de vous renseigner auprès d’un conseiller de Transition Pro qui maîtrise toutes les subtilités et connait bien le marché de l’emploi local.

 

Le Compte Personnel de Formation

Au-delà du démarchage intempestif que vous avez peut-être subi ces derniers mois, le CPF reste une valeur sûre en matière de financement de votre formation. Ma recommandation pour éviter tous risques d’arnaque est de consulter uniquement le site Moncompteformation.gouv.fr avec le logo République Française (voir ci-dessous).

Accessible à tous salariés, y compris les indépendants, ce dispositif permet de financer tout ou partie d’une formation. Cela dépend d’une part du coût de la formation et bien sûr du montant disponible sur votre compte.

Chaque année, votre CPF est crédité de 500€ (pour un temps de travail supérieur à 50%) et il ne peut dépasser la somme de 5000€. Vos droits restent acquis même si vous changez d’employeur.

Toutes les formations ne sont pas éligibles au CPF, il est donc nécessaire de bien vérifier si la formation que vous souhaitez effectuer est référencée.

NB : vous pouvez vous faire accompagner par un CEP pour vous aider à trouver la formation la plus adaptée à vos besoins.

 

Pôle Emploi

Si vous êtes en recherche d’emploi, votre interlocuteur privilégié est votre conseiller Pôle Emploi. Bon, je vous entends d'ici : "mon conseiller Pôle Emploi, je l'ai jamais rencontré..."

Certes, mon expérience personnelle n'a pas été grandiose et il est vrai que si vous n'êtes pas une personne "éloignée de l'emploi", il y a peu de chance que Pôle Emploi finance une formation. Excepté si vous envisagez une reconversion dans un secteur en tension, et pour cela, seul votre conseiller pourra vous renseigner. Alors, vous ne risquez rien à demander, à part une bonne surprise !

 

Autres sources de financement

La Rupture Conventionnelle

Rompre votre contrat de travail par une rupture conventionnelle est un moyen indirect de financer votre reconversion.

En effet, vous pourrez percevoir les Allocations de Retour à l’Emploi pendant une durée maximale de 2 ans (3 ans si vous avez plus de 56 ans) comme tous salariés ayant été licenciés. De plus, vous toucherez également une prime de licenciement plus ou moins importante selon votre ancienneté et la convention collective de votre employeur.

Certes, vous aurez une perte de revenu mais il est beaucoup plus confortable de se lancer dans un projet quand on a la garantie d’avoir des revenus stables pendant au moins 2 ans !

J’ai personnellement bénéficié d’une rupture conventionnelle et mon expérience me fait dire que 2 ans c’est très court, surtout si vous devez créer une activité à partir de rien. Pensez donc à anticiper un maximum avant de faire le grand saut : mûrissez bien votre projet et formez-vous en parallèle de votre boulot si vous le pouvez.

 

Le dispositif démissionnaire

Ce dispositif existant depuis novembre 2019 vous permet d’obtenir des droits aux allocations chômage même après une démission.

C’est encore TransitionPro qui sera votre interlocuteur privilégié puisque votre dossier sera évalué par leurs soins. Comme mentionné précédemment, le CEP vous aidera à monter votre dossier.

Comme pour le PTP, les conditions pour prétendre à ce dispositif sont assez strictes (avoir 5 ans d’activité salariée continue, à temps plein) mais c’est une bonne alternative à la rupture conventionnelle. Pour tout savoir sur le dispostif démissionnaire, je vous invite à  lire mon article Comment financer sa reconversion professionnelle ? La démission pour reconversion professionnelle)

 

Conclusion

Comme vous le constatez, il existe beaucoup d'aide et de dispositifs pouvant vous accompagner tout au long de votre projet. Les différents acteurs ont chacun leurs spécificités et leurs apports sont souvent complémentaires.

Cet article ne se veut pas exhaustif mais il présente ma connaissance actuelle du domaine de la reconversion professionnelle.

Je suis à votre écoute pour vous accompagner dans votre projet et vous présenter mon approche du bilan de compétences et du coaching : prenons le temps d’échanger au cours d’un entretien gratuit !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.