Assertivité
Assertivité, vous avez dit assertivité ? Ou comment communiquer de façon élégante et engageante !
6 mars 2020
Mes quatre conseils pour développer une communication assertive et augmenter vos chances d’obtenir ce que vous désirez.
7 avril 2020

En Chinois, crise se dit Wei-Ji, soit danger ET opportunité

Wei-Ji

Crise : danger ET opportunité

J’ai appris cela ce week-end. Certes ce n’est pas nouveau, certains ont même écrit des livres ou des articles de blog sur le sujet (voir notamment ici si vous êtes curieux). Mais c’est une découverte pour moi et je trouve le moment bien choisi pour partager largement cette information, ce que je fais avec joie !
Il n’y a que se rendre dans un supermarché (j’ai fait l’expérience hier) pour réaliser à quel point certains considèrent les événements actuels comme un danger, une menace. Peur ancestrale de manquer, instinct de survie qui– à mon sens – dérive en panique, voire en stupidité. Que tous ceux qui ont fait des stocks de pâtes et de papier hygiénique m’excusent, mais vraiment, je ne comprends pas cette peur.
A l’inverse, je vois fleurir sur LinkedIn notamment foultitude de post pour partager des trucs et astuces sur la formation en ligne ou des appels à profiter de ce temps libéré pour se ressourcer par exemple.

Mon côté optimiste me fait pencher sur la pente de l’opportunité !



En lisant quelques articles sur le sujet, je suis tombée sur une traduction / interprétation plus subtile de l’association Wei-Ji (voir encadré). Et j’avoue que cette notion de chance suspendue me plaît beaucoup par son côté métaphorique. La chance serait donc là, juste à saisir en ouvrant la main et les yeux !
Malgré tout, le Wei-Ji nous montre aussi la complémentarité, plutôt que l’opposition. Et je retrouve bien là la philosophie orientale du yin-yang : deux principes indissociables, complémentaires, deux polarités d’une même chose.

Ce n’est pas danger OU opportunité mais bien danger ET opportunité !

Pas de dichotomie mais bien une complémentarité. Car à ne voir que les opportunités, nous pouvons en oublier le danger (et en l’occurrence, le danger est bien réel… 175 décès au moment où j’écris) mais ce n'est pas mon propos.

Et vous, quelles opportunités allez-vous saisir pendant ce confinement forcé ?

Celle d’écrire, comme je le fais en ce moment. Celle de passer du temps de qualité avec ses proches. Celle de réfléchir à ce que vous pouvez faire différemment. Celle de rattraper le sommeil en retard, de lire ce roman qui vous attend depuis des mois, de ranger (enfin) vos placards, de faire la cuisine…

De mon côté, je vais profiter des outils et conseils mis à disposition par l’université UCLY où je donne des cours pour développer mes connaissances et mon expertise des cours en ligne. Cela me semble très utile même si je ne sais pas encore précisément pour quoi j’utiliserai ces nouvelles compétences. Mais l’heure étant au digital, voilà une bonne occasion d’apprendre, d’expérimenter, de créer !
Le danger
Il se traduit par l'association de deux idéogrammes et non d'un seul : "wei xan" "Wei" à lui seul signifie "suspendu". "Xan" contextualise cette suspension et donne la pleine signification de "danger".
L'opportunité
Le mot est également la résultante de l'association également de deux signes "ji hui". "ji" signifie "chance", "hui" signifie "réunir"
L'association des deux idéogrammes radicaux "wei" + "ji" signifiant "crise" prend alors une signification particulière, peut-être plus riche, tout du moins plus complexe que la "simple" dichotomie "danger / opportunité".
Paradoxalement elle est peut-être plus explicite du point de vue de l'opportunité qu'induit la crise : "wei ji" pourrait en effet se traduire également comme la "chance suspendue". "Suspendue" étant entendu à la fois comme "possible" (déjà la chance), mais également comme "susceptible de chuter" (présence du danger). L'ambiguïté du signe "wei" traduit bien ce qu'est une situation de crise : ambiguë, protéiforme, changeante, instable.

Stéphane Saint Pol IAE de Lille

La seconde chance que je saisis est celle d’offrir gracieusement mes services à distance pour pratiquer et développer mon écoute empathique à distance. En cette période de questionnement et d’inquiétude, disposer d'une écoute attentive et bienveillante me paraît indispensable pour gérer un trop plein d'émotion et prendre du recul pour aborder cette crise avec plus de sérénité. Là encore, renforcer mes compétences d’écoute est une opportunité de développer ma posture de coach et d’être complètement à l’aise pour offrir des services à distance lorsque la situation se sera stabilisée.
Et je suis certaine que d’autres idées me viendront au fil des jours ! Notamment, je sais que je vais explorer le lien entre crise et changement - lien intéressant à explorer dans une démarche de coaching. Ce que j’en ferai ? Je ne sais pas encore, mais au moins je serai plus cultivée 😊

En attendant, portez-vous bien, prenez soin de vous et de vous proches !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ecoute empathique et coaching solidaire

En cette période troublée, et troublante, j’ai décidé de mettre ma douceur, ma discrétion et mon écoute empathique à disposition de tous ceux qui en ressentent le besoin.
En savoir plus ? Cliquez ici !
Une cuillère d’optimisme pour traverser le confinement, et l’après.