Hiver et coaching
L’hiver : une saison pour le coaching ?
23 décembre 2018
Intelligence collective et innovation
6 mars 2019

Mon Jardin a 6 mois !

Le Jardin des Potentiels a officiellement éclos le 7 juillet 2018… 6 mois c’est très court, et pourtant il me semble que j’ai toujours été la jardinière des potentiels !


Retour sur 6 mois d’entreprenariat

Qu’ai-je fait en 6 mois pour en oublier presque ma précédente vie professionnelle ? En fait, mes actions d’entrepreneuse ont commencé avant la création officielle du Jardin : en juin, j’avais bien préparé le terrain pour que la graine plantée puisse germer en toute sérénité.

Naviguer dans les méandres de l’administration française est un des premiers apprentissages que j’ai fait, et pas le plus joyeux, je ne vous le cache pas. Je remercie à Anne Barlatier (mon amie avocate), Christophe Lyko (mon expert-comptable) et la multitude d’information disponible sur Internet qui m’ont permis de déposer au greffe de Lyon les statuts de mon entreprise à la date choisie. Première récolte !

L’été a principalement été consacré à la rédaction de textes et la recherche d’image pour mon site web, qui grâce au professionnalisme de Sophie Gex a vu le jour dans les premiers jours de septembre. Deuxième récolte !

Septembre a été marqué par ma participation au salon Profession’L avec une conférence sur les motivations (si vous voulez voir la vidéo, c'est possible) et une vingtaine de séance de speed coaching et par l’animation du premier atelier OK dans le chaos, ce concept innovant que je développe avec mon partenaire Philippe Patteyn. Ces ateliers de coaching collectif utilisent les principes de l’improvisation appliqués au développement personnel.

Octobre et novembre ont été plus calmes, et plus angoissant aussi. Car oui - même si je le savais pour en avoir parlé avec d’autres entrepreneurs avant de me lancer - les doutes, les questionnements font partie intégrante de la vie d’un chef d’entreprise, surtout dans la phase de lancement (enfin j’espère…). Mais voilà, entre savoir quelque chose et le vivre, il y a une différence dont j’ai fait l’expérience. Le deuxième grand apprentissage de ces 6 mois a donc été de mieux gérer mon stress et de garder le moral.

Cela dit, c’est en octobre j’ai eu mon premier contrat avec l’Espace Emploi Agirc Arcco : l’animation d’un atelier avec des demandeurs d’emploi sur le thème « Comment recevoir un message difficile ? ». J’ai également participé à mon premier « speed dating », et là encore c’était quelque chose de complétement nouveau, et pas forcément très réussi : aucun contact décroché, mais l’opportunité d’apprendre à mieux présenter mon activité. D’ailleurs j’ai eu depuis l’occasion de participer à une autre rencontre du même type, et j’étais beaucoup plus à l’aise !

Novembre m’a permis de poursuivre mon développement personnel : j’ai achevé un cycle de formation sur la médiation en mode Communication NonViolente et de débuter une formation de coaching professionnel qui me permettra d’obtenir un titre RNCP et une certification en bonne et due forme. C’est également en novembre que j’ai lancé avec Philippe Patteyn une nouvelle formule pour faire découvrir nos ateliers OK dans le chaos.

En décembre, j’ai animé un deuxième atelier à l’Espace Emploi et j’ai commencé à revoir ma stratégie commerciale et à clarifier mon offre (merci à Philippe Cestèle pour la discussion qui m’a permis d’aller dans cette direction). J’ai donc décidé de me centrer essentiellement sur la prévention et la gestion du stress et des conflits et j’ai commencé à publier sur les réseaux sociaux sur le sujet. D’ailleurs vous qui m’avez lu jusqu’ici, si vous souhaitez donner un coup de pouce au développement de mon activité, un commentaire, un partage de mes posts LinkedIn ou encore un pouce levé sur la page Facebook du Jardin des potentiels seront grandement appréciés.

Sur la dernière quinzaine de décembre, j’ai également passé beaucoup de temps à améliorer le référencement internet de mon site web. J’ai une superbe vitrine, autant la valoriser. Et sur la requête « coaching professionnel Lyon », mon site est passé du fin fond du classement Google à la 3ème page de résultat ! Voilà qui augmente mes chances d’être identifiée par le biais de Google.

Et maintenant ?

Le centrage de mon offre autour du stress me donne une vision claire des actions à mener, et pleins d’idées de services à proposer aux entreprises : de la conférence informative au coaching individuel en passant par une offre de formation (en partenariat avec la plateforme Manager le stress ). Un gros chantier en perspective !

Du côté des particuliers, je viens de lancer une initiative en créant un groupe Meetup (encore une découverte de ces derniers et un excellent moyen d’élargir son réseau). Le concept n’est pas définitivement bouclé mais l’objectif principal est de proposer des séances de coaching collectif à des femmes actives autour de la prévention et de la gestion du stress. Pour ce projet, j’aimerai m’associer avec une réflexologue ou une spécialiste de la pleine conscience pour élargir la palette des outils et exercices proposés.
Pour ce projet, je m’inspire librement des principes de l’effectuation prônée par Philippe Silberzahn et du design thinking en étant à l’écoute du marché pour co-créer ma proposition de service et en allant directement sur un prototype. Développement à suivre donc, avec une première rencontre prévue le 15 janvier !

Un autre chantier important m’attend dans les jours qui viennent : la réalisation d’une série de 10 interventions de 2 heures auprès d’étudiants de UCLY sur le sujet de la résilience et du rapport à l’erreur/échec. Heureusement, je ne suis pas seule : cette mission est partagée avec Philippe Patteyn (merci Philippe 😊)

Enfin, je vais continuer à renforcer ma présence sur les réseaux sociaux pour confirmer cette expertise dans le domaine du stress avec une ligne éditoriale claire. Ici, mon passé de documentaliste me sert complétement : identifier les ressources clés, mettre en place une veille, ça me connaît ! Et surtout, je vais continuer à développer mon réseau réel en multipliant les rencontres.

Pour conclure, je partage ma vision de l’entreprenariat : de la polyvalence, de la persévérance, de la confiance et beaucoup de patience !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *